Incident OGM lin

Etat des lieux 2009 : le lin OGM non autorisé FP 967 au Luxembourg ?

Après que du lin génétiquement modifié non autorisé a été trouvé dans plusieurs Etats Membres en septembre 2009, les autorités compétentes luxembourgeoises pour la sécurité de la chaîne alimentaire ont procédé à la rechercher du lin canadien non autorisé FP967 dans les produits mis sur le marché au Grand-duché.

La culture de ce lin avait été autorisée au Canada en 1996. En 1998, son utilisation dans les aliments a été permise par les autorités canadiennes. Cependant, cette autorisation a été retirée en 2001, vu que l’Europe n’offre aucun débouché commercial pour ce lin, alors que la majorité du lin cultivé au Canada est exporté vers l’Europe.

Si plusieurs analyses de risques ont montré que cette variété de lin ne présente aucun danger pour la santé humaine ou la santé animale, elle n’a jamais fait l'objet d'une demande d'autorisation dans l’Union Européenne et donc la tolérance « zéro » est d’application dans tous les Etats Membres.

Lin FP967 dans des denrées alimentaires au Luxembourg ?

Dans le cadre de la contamination du lin en OGM FP 967, OGM non autorisé, le Service de la Sécurité Alimentaire a procédé à un prélèvement de 30 échantillons de produits de graines de lin et de produits mixtes contenant des graines de lin. Cet échantillonnage a été effectué auprès d’une dizaine de distributeurs et fabricants au Luxembourg.

Sur les 30 échantillons, 8 échantillons se sont révélés positifs en ce qui concerne la présence de l’OGM FP967, ce qui a entraîné le retrait du marché de 2210 Kg de produits contaminés en cet OGM non autorisé. Toutes les analyses officielles ont été effectuées au Laboratoire National de santé – Division du contrôle des denrées alimentaires.

Parallèlement, le Service de la Sécurité Alimentaire a reçu 4 notifications d’alerte rapide via le réseau européen RASFF, nous informant de la présence de produits contaminés au Luxembourg. Ces 4 alertes ont entraîné le retrait du marché de 18.492 Kg de produits contaminés en OGM lin FP967.

Dans le cadre des alertes liées à la contamination du lin en OGM FP967, les actions menées par le Service de la Sécurité Alimentaire ont montré que la traçabilité mise en place par les sociétés impliquées a permis d’assurer le retrait des marchandises contaminées.

Des campagnes de contrôle concernant des produits contenant des graines de lin sont encore programmées pour 2010.

Le plan de contrôle pluriannuel partiel pour les contaminants agricoles établi par le Service de la sécurité alimentaire a été adapté pour tenir compte de l’incident OGM lin.

Lin FP967 dans des aliments pour animaux au Luxembourg ?

13 échantillons d’aliments pour animaux, dont 8 matières premières (lin, tourteau de lin, …) et 5 aliments composés contenant du lin, ont été prélevés auprès de revendeurs et producteurs luxembourgeois d’aliments pour animaux en vue d’être analysés sur la présence du lin génétiquement modifié FP 967.

Il s’est avéré que 5 échantillons (3 matières premières et 2 aliments composés) sur les 13 échantillons analysés contenaient des traces de lin FP967.

En conséquence, tous les aliments pour animaux, dans lesquels des traces de lin FP967 ont été détectés, ainsi que tous les aliments composés fabriqués à partir du lin contaminé, qui se trouvaient encore auprès des revendeurs ou producteurs d’aliments pour animaux, ont été bloqués et ont été détruits.

Le traçage de la provenance des lots contaminés par le lin FP967 a révélé que tous les lots contaminés venaient d’États Membres voisins et qu’ils n’étaient pas importés au Luxembourg directement de pays tiers.

A aucun moment n’existait un risque pour la sécurité des humains ou des animaux.

Dernière mise à jour