Fraude alimentaire: le Conseil adopte des conclusions

Le Conseil européen a adopté ce jour des conclusions sur les prochaines étapes en vue d'améliorer les moyens de combattre et décourager les pratiques frauduleuses dans la chaîne agroalimentaire.

 

Dans ses conclusions, le Conseil rappelle qu'un niveau élevé de protection est un objectif global des politiques de l'UE en matière de santé, de sécurité, de protection de l'environnement et de protection des consommateurs, et estime que le cadre juridique actuel de l'UE en matière de lutte contre la fraude alimentaire est suffisant.

 

Le Conseil souligne toutefois qu'il convient de poursuivre et de renforcer la coopération intersectorielle pour lutter contre la fraude alimentaire. Cette coopération devrait concerner non seulement les autorités de contrôle des denrées alimentaires et des aliments pour animaux, mais aussi les autorités participant à la lutte contre la criminalité financière et les autorités fiscales, douanières, de police et de poursuite, ainsi que d'autres services répressifs. À cet égard, le Conseil invite la Commission et les États membres à allouer des ressources suffisantes pour garantir la mise en œuvre effective de la législation existante de l'UE en améliorant la compréhension commune des critères permettant de déterminer la fraude alimentaire.

 

Le Conseil insiste également la nécessité de promouvoir la sensibilisation des consommateurs et de continuer à élargir la formation en matière de lutte contre la fraude alimentaire.

 

Communiqué par le Conseil de Union européenne

Dernière mise à jour