Les nitrates dans l’alimentation humaine

Fiche technique sur l'analyse des données 2015-2021

Le nitrate est un composé naturellement présent dans les plantes qui sont sous monitoring par les autorités alimentaires pour vérifier la conformité des légumes aux limites légales établies pour garantir la sécurité alimentaire.

 

Le nitrate est essentiel à la croissance des plantes. Il est absorbé par les racines du sol et distribué dans la plante, où il est transformé par photosynthèse en composés protéiques riches en énergie. Une forte exposition à la lumière favorise la décomposition des nitrates. Pendant la nuit et les mois d'hiver peu lumineux, le nitrate est transformé de manière incomplète et s'accumule davantage dans la plante. Selon le moment de la récolte, les teneurs peuvent donc varier fortement au sein d'une même variété de légumes.

 

Certains légumes, en particulier les légumes à feuilles tels que la laitue, la bette et les épinards, mais aussi les betteraves, les radis et certains choux contiennent des niveaux relativement élevés de nitrate. A noter que pour ces produits, les analyses ont été réalisées sur le produit entier avec les feuilles. Les légumes-fruits et les fruits présentent des teneurs comparativement faibles.

 

Pour les laitues, les épinards, la roquette, et les préparations à base de céréales et aliments pour nourrissons et enfants en bas âge, des teneurs maximales en nitrates ont été définies dans la règlementation pour garantir la sécurité alimentaire du consommateur. La Division de la sécurité alimentaire a publié une fiche technique reprenant une analyse sur la concentration de nitrates dans l’alimentation humaine en se basant sur les données récoltées de 2015 – 2021.

 

Les recommandations qui découlent de l’étude sont :

 

 

Les fruits et légumes sont des éléments importants d’une alimentation saine et équilibrée. La Division de la sécurité alimentaire recommande néanmoins de limiter la consommation d’épinards et de roquettes aux nourrissons dont la diversification alimentaire commencerait avant 6 mois et aux enfants atteints d'infections bactériennes du tractus gastro-intestinal, car ces enfants sont plus sensibles aux effets des nitrates.

 

De manière générale, il est toujours recommandé de diversifier l’alimentation et de varier les légumes pour éviter de consommer systématiquement ceux particulièrement riche en nitrates. Les légumes de saison et de pleine terre, bénéficiant plus de lumière et produisant dès lors moins de nitrates, sont à privilégier.

Dernière mise à jour