Episode de toxi-infections alimentaires de Salmonella enteritidis liés aux oeufs impliquant plusieurs pays

Évaluation rapide conjointe de l’ECDC et de l’EFSA

Un épisode de cas de toxi-infections alimentaires, liés à des œufs, de Salmonella enteritidis du même génome se poursuit déjà depuis plusieurs années dans de nombreux pays de l’Europe. En effet, entre 1 février 2017 et le 14 janvier 2020, 15 pays européens (EU/EEA) ont notifié 656 cas confirmés et 202 cas probables. Cet épisode de cas de toxi-infections alimentaires est également à relier à 385 cas confirmés identifié avant février 2017, impliquant en tout 18 pays européens. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont publié un rapport sur l’évaluation rapide conjoint de cet épisode.

 

Le Luxembourg est concerné par 8 cas de maladie identifiés dans le Laboratoire national de Santé. Vue que les œufs ou produits d’œufs contaminés ne se trouvaient pas sur le marché luxembourgeois, les autorités supposent que les infections sont liées à un séjour à l’étranger.

 

Les investigations épidémiologiques et microbiologiques ainsi que le traçage des aliments ont identifié la consommation d’œufs originaires d’une ferme en Pologne comme source. Mais même après l’implémentation de mesures correctives en 2016-2017, les fermes restent positives aux souches de Salmonelles concernées. Les investigations ciblées sur les productions de poules pondeuses et leurs aliments n’ont pas permis d’identifier la source de la contamination.

 

Cet épisode de cas de toxi-infections n’est pas encore terminé et vu qu’il n’y a pas encore confirmation de l’élimination de la source de contamination, le rapport conclut que les cas d’infections liées à la consommation d’œufs contaminés vont probablement encore se produire.

 

Dernière mise à jour