Bisphénol A : un projet d'avis de l'EFSA pour réduire la dose journalière tolérable

Consultation publique lancée par l'EFSA

L'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a lancé une consultation publique sur son projet d'avis sur la réévaluation des risques pour la santé publique liés à la présence de bisphénol A (BPA) dans les denrées alimentaires.

 

La consultation publique est ouverte jusqu'au 8 février 2022.

 

Les messages clés de cette réevaluation du BPA sont:

  • Dans son projet de réévaluation du BPA, le groupe d'experts de l'EFSA sur les matériaux en contact avec les aliments, les enzymes et les auxiliaires technologiques (CEP) a établi une DJT de 0,04 nanogramme par kilogramme de poids corporel et par jour.
  • L'abaissement de la DJT résulte de l'évaluation des études qui ont émergé dans la littérature depuis 2013 jusqu'en 2018, notamment celles qui indiquent des effets néfastes du BPA sur le système immunitaire. Dans les études animales, une augmentation a été observée dans le nombre de cellules "T-helper", un type de globules blancs qui jouent un rôle clé dans les mécanismes immunitaires cellulaires et qui, lorsqu'ils sont élevés, peuvent conduire au développement d'une inflammation pulmonaire allergique.
  • En comparant la nouvelle DJT avec les estimations de l'exposition des consommateurs au BPA dans l'alimentation, l'EFSA conclut que l'exposition moyenne et élevée au BPA dans tous les groupes d'âge dépasse la nouvelle DJT, ce qui indique pourrait entraîner des problèmes de santé. 

 

Les autorités luxembourgeoises officielles du contrôle alimentaire tiendront compte des conclusions de l’EFSA dans la gestion du risque Bisphénol A dans les denrées alimentaires de manière harmonisée au niveau communautaire via les groupes de travail de la Commission européenne.

Dernière mise à jour