Allégations de santé liées au Coronavirus

Communication saisonnière

A ce jour, aucun ingrédient ou aliment ne permet de prévenir, de réduire ou de guérir l’infection au Coronavirus. En plus, la législation européenne interdit pour les denrées alimentaires toute référence à la prévention et à la guérison de maladies humaines. Il en est de même pour les allégations faisant référence aux virus pathogènes pour l'homme.

La Division de la sécurité alimentaire a publié les résultats de sa campagne de contrôle relative aux allégations de santé liées au Coronavirus.

 

Au cours des dernières semaines, certains produits alimentaires mettant en avant de telles proriétés sont apparus sur le marché. Au niveau européen, il a été décidé de rechercher activement les allégations en relation avec le Coronavirus pour retirer ces produits du marché.

 

Au Luxembourg, la Division de la sécurité alimentaire a effectué:

  1. une recherche par mots-clés liés au Coronavirus au niveau des compléments alimentaires vendus au Luxembourg,
  2. une recherche systématique des exploitations luxembourgeoises vendant des compléments alimentaires via leurs sites internet.

 

Les résultats de cette campagne de contrôle permettent de conclure que peu de non-conformités en relation directe avec le Coronavirus ont été relevées pour les exploitations luxembourgeoises.  Par contre, cette recherche a permis de relever d’autres non-conformités sur des allégations non-autorisées.

 

Plus de détails de cette campagne de contrôle sont disponible dans cette communication saisonnière: allégations de santé liées au Coronavirus.

Dernière mise à jour